You are here

Le gouvernement de l'Ontario prend des mesures pour protéger les étudiantes et étudiants de la violence à caractère sexuel

Le gouvernement de l'Ontario œuvre pour la population afin de soutenir les établissements postsecondaires dans la prévention de la violence à caractère sexuel sur les campus et la lutte contre cette même violence.
 
Aujourd'hui, la ministre de la Formation et des Collèges et Universités a rendu public un rapport sommaire du sondage Avis des étudiants et des étudiantes sur la violence à caractère sexuel 2018.
 
Le rapport sommaire fournira des renseignements importants aux établissements postsecondaires, notamment par le biais des résumés par établissement, qui permettront à ces derniers d'orienter leur réponse à l'égard de la violence à caractère sexuel et leurs efforts de prévention.
 
Pour assurer la protection des étudiantes et étudiantes sur les campus et s'attaquer au sérieux problème de la violence à caractère sexuel qui affecte les étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire, la ministre Fullerton a également annoncé les mesures immédiates suivantes :

  • Exiger que chaque collège et université financé(e) par les fonds publics produise annuellement un rapport à l'intention de son conseil d'administration faisant état d'un certain nombre de mesures relatives aux incidents de violence à caractère sexuel et au soutien apporté aux étudiantes et étudiants qui ont vécu une expérience de violence à caractère sexuel.
  • Doubler les investissements du gouvernement au titre de la Subvention pour la sécurité des femmes sur les campus pour 2018-2019 afin d'aider les collèges et les universités à prévenir la violence à caractère sexuel.
  • Exiger que tous les collèges et universités financés par les fonds publics en Ontario aient un groupe de travail consacré à la lutte contre la violence à caractère sexuel sur les campus. Ce groupe de travail devra inclure divers représentants des étudiants et aura pour obligation de présenter les conclusions de son travail à son propre conseil d'administration ainsi qu'au ministère de la Formation et des Collèges et Universités.
  • Exiger que tous les collèges et universités financés par les fonds publics en Ontario révisent leur politique en matière de violence à caractère sexuel d'ici septembre 2019