Lymphogranulome vénérien (LGV)

Cet article à été rédiger par santé Canada et adapté pour ce site

Qu’est-ce que le lymphogranulome vénérien ? (LGV)

Le lymphogranulome vénérien (LGV) est causé par le même type de bactérie responsable de la chlamydia, une ITS plus commune. Toutefois, les infections causées par le LGV peuvent facilement se propager, entraînent des symptômes différents et ont des conséquences différentes si elles ne sont pas traitées.

Comment se transmet le LGV ?

Le LGV se transmet au cours de relations anales, vaginales ou orales non protégées. Il est donc recommandé d'utiliser des préservatifs ou d'autres méthodes de barrière pour éviter l'infection. Le LGV peut être détecté par le prélèvement d'échantillons dans la région touchée. Il pourrait être nécessaire de faire une analyse sanguine ou de plus amples tests, puisque d'autres ITS sont souvent contractées en même temps.

Comment se traite le LGV ?

On peut traiter et guérir le LGV par une antibiothérapie de trois semaines. Si la personne infectée a eu des relations sexuelles dans les 60 jours précédents, ses partenaires devraient être informés de la situation, passer des tests et être traités au besoin.

Symptômes du LGV

Les symptômes du LGV apparaissent de 3 à 30 jours après l'infection. Une plaie ou une enflure indolore peut apparaître à l'endroit où les bactéries ont pénétré dans l'organisme : le vagin, le pénis, le rectum, le col de l'utérus ou la bouche. Comme cette lésion n'est pas douloureuse, qu'elle est souvent interne ou qu'elle peut se résorber sans traitement, il arrive que la personne infectée ignore son état.
Par la suite, des symptômes semblables à ceux de la grippe peuvent apparaître, par exemple :

  • légère fièvre;
  • frissons;
  • fatigue; et
  • douleurs musculaires et articulaires.

Il est possible que les noeuds lymphatiques enflent dans la région infectée : l'aine, la région anale ou le cou. Si l'infection a été transmise au cours de rapports sexuels anaux, la personne pourrait avoir des pertes sanguinolentes ou purulentes à l'anus ou être constipée.

 

Pour en savoir plus...

Pour en savoir plus au sujet du LGV, consulte ton médecin ou rend-toi à ta clinique locale de santé publique. Tu pourras aussi trouver des renseignements utiles sur le LGV, d'autres ITS et la santé sexuelle dans la section ressources

Répondre

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.